Créations solos

La Trilogie de la Tristesse

 

1999-2003

 

Cette série sur la tristesse est composée de trois solos physiques que Nathalie Claude a créés en des moments particulièrement tristes de sa vie; la perte de son père : L’Effoirée-lumineuse (1999), le décès de sa mère : Spleen (2002) et une douloureuse rupture : Popstar/Étoile Pop : The Sad One (2003).
De la lourdeur des thèmes abordés, sont nées trois pièces très personnelles, touchantes et drôles à la fois. Le mélodrame devient dérisoire, voir absurde, et transporte le public dans un constant aller-retour entre le rire et les larmes.
Chaque solo explore un personnages singulier : en premier un ange déchu qui s’arrache littéralement le cœur, puis une tragique et très tourmentée « Électra », et finalement, une vedette populaire énergique et prête à tout !
Ces pièces ont été créées au Studio 303 de Montréal dans le cadre du Festival Edgy Women et ont été présentés individuellement ou en trio, respectivement au Canada, au États-Unis, en Italie, en Allemagne et en Slovénie.

Ode à la douleur de la perte, ses gouffres, ses beautés; et la vie avant tout.

Une femme seule, aux prises avec une douleur noire comme du goudron. Quelques roses. Une muse malade.

Ce soir elle donne tout ce qu’elle a en elle. Elle n’hésite pas à ouvrir son cœur, son âme devant vous.

La Trilogie de la Folie

 

2005-2009

 

La Trilogie de la folie s’inspire de la folie au propre et au figuré. Visitant des zones plus surréalistes, cette trilogie vogue avec l’inconscient et ses méandres. Il en résulte des œuvres s’amusant des conflits intérieurs inhérents à l’humanité; peur, angoisse, folie, solitude sont explorées dans un amalgame de contes de fées, de cauchemars, de délires, de transes et d’obsessions mentales.

 

Crées au Studio 303 pour Edgy Women, Lapine-moi à été joué au Canada, aux États-Unis, en Slovénie, et en Allemagne et Cerveau fêlée 101, fût joué au Canada, et aux États-Unis. Produit par la compagnie Momentum en coproduction avec l’Usine C, Le Salon Automate fût joué premièrement à Montréal, puis à Toronto à Buddies In Bad Times Theatre. Le spectacle fit aussi une tournée au Québec.

Une étude libre sur les frictions opposant les multiples personnalités qui nous définissent.

Une étude burlesque sur la folie clinique à travers l’Histoire des femmes, où l’héroïne se dévoile dans une splendeur aussi libre qu’alarmante.

En co-production avec Momentum et le théâtre Usine C, ce solo a nécessité plusieurs années de préparation et de recherche extensive pour finalement voir le jour.